Accueil > Artistes / Auteurs / Editeurs > Guénot Christelle

Guénot Christelle

Christelle Guénot est conceptrice graphique de formation, avec un net goût pour l’exploration des techniques traditionnelles aussi (ESAG, plus Beaux-Arts)… Aimant lire, écrire, cela mène à être carnettiste, notant, écrivant, croquant, rencontrant, s’étonnant beaucoup, mais surtout soucieuse de s’émerveiller des différences … vivant les lieux de toutes ses fibres et couleurs…

Créatrice d’uniterre.com, de l’équipe fondatrice du festival ENKI, et des Carnettistes Tribulants, le travail de Christelle Guénot porte souvent sur l’écho de la mémoire, l’écoute des différences, le sensoriel… Ses carnets sont assez différents les uns des autres — plus ou moins illustrés — à l’écoute du lieu.

Elle est présente cette année au festival avec ses propres travaux et avec ceux de sa "filleule", Adeline Doré, avec laquelle elle partagera son stand.

Festival 2017

Les carnets de Christelle Guénot sont assez différents les uns des autres — plus ou moins illustrés — à l’écoute du lieu. Les carnets présentés au festival pour cette édition en témoignent.

Le carnet de Lisbonne est un ouvrage récemment édité au « Petit véhicule ». Il est le fruit de deux visions croisées d’artistes sur la ville, celle de Christelle Guénot auteur-carnettiste et celle d’Adeline Doré, auteur-scénariste.

Déambuler, pérégriner, vivre un peu dans Lisbonne en effet leur a inspiré à l’une comme à l’autre lors de leurs séjours, des textes libres sur l’Amour, sorte de rêveries qui se succèdent et se répondent, accompagnés de photos, dessins, polaroïds et collages sensibles, ouvrant au lecteur la possibilité de poursuivre sa propre réflexion.

La « Fille fleur », réalisé en 2016 par Christelle Guénot et Adeline Doré avec le pianiste- compositeur Yann Le Long, est un conte musical illustré (chant, conte, piano, illustrations et vidéo) dont les illustrations à l’aquarelle sont présentées pour la première fois en exposition. La fille fleur commençant sa tournée, des séquences de ce spectacle - dont Adeline Doré est l’auteur, la conteuse et la chanteuse - seront également dévoilées.

Christelle Guénot présente aussi quelques récents carnets (Cordoue, Bruxelles, carnets de nature…)


Festival 2015

Au festival, elle expose les aquarelles tirées de son dernier gros carnet dédié au Maroc, version agricole, ainsi qu’un petit carnet réalisé à Cordoue. Pour elle, il y a beaucoup de lieux, de pays de référence pour qui aime le voyage, beaucoup qu’elle n’a préféré découvrir qu’en immersion au sein d’une famille (Comme Cuba, qui a donné lieu au journal de Zoé Pilou à Cuba aux éditions Mango).

Guénot Christelle {JPEG}

Mais, explique Christelle, « découvrir un pays du Magreb avec des yeux de touriste m’aurait semblé trahir tout ce que j’attendais de cette rencontre entre regards croisés sur nos deux mondes...

C’est pourquoi j’ai attendu longtemps l’occasion pour découvrir le Magreb. J’ai attendu simplement une grande amitié qui m’y porte et m’y accueille. Le lieu-dit était bien en contrebas de Casablanca, dans des terres agricoles le long de l’océan. Il n’y avait pas l’eau courante. Les ânes nous portaient l’eau. Avril, la nature s’éveillait. Nous n’avions pas de voiture, le reste n’est que qualité des rencontres et des moments… »

christelleguenot.com

Guénot Christelle {JPEG}


Festival 2013

Graphiste, voyageuse, fondatrice d’uniterre.com, auteur de nombreux carnets (dont un sur Brest non édité, acquis par la Bibliothèque municipale), directrice artistique des premières éditions du festival des carnets de voyage de Brest Ici&ailleurs qu’elle a monté aux côtés d’Agnès Bellec, présidente d’ENKI, Christelle Guénot partage son temps entre créations personnelles, illustration d’ouvrages de jeunesse, et créations graphiques (Philaposte principalement…).

Fille d’un chercheur et d’une historienne d’art, son travail artistique personnel approfondit son rapport aux carnets de voyage, mais aussi de vie(s) et de mémoire(s)… parfois sous la forme de reportages illustrés en collectif avec les carnettistes Tribulants (dernière parution :« Paysannes » / Boite à Bulles). Elle travaille actuellement à une série de toiles monumentales sur le thème de l’Identité singulière. Elle présente également à Brest une série de cartons gouachés faits sur le vif, réalisés l’an dernier aux Tonnerres de Brest. 

« Paysannes » Tribulants

« Paysannes » Les Tribulants


Festival 2010

Christelle Guénot, artiste, graphiste conceptrice et auteur-illustratrice jeunesse expose ses carnets à la Bibliothèque Neptune et anime des ateliers sur le festival.

« Voyages dans les carnets » : exposition du 1er juin au 28 août à la Bibliothèque Neptune – 16 bis, rue Traverse

Festival 2008

Le journal de Zoé Pilou à Cuba (Mango) Coll. "J’ai la terre qui tourne"

Cela fait un mois que la maman de Zoé est à Cuba, là où elle est née et d’où elle est partie il y a une dizaine d’années. Avec son père, Zoé part à sa recherche, rencontre ses grands-parents et découvre les grosses cylindrées américaines des années 1950, les maisons colorées, les pénuries, les cigares, les joueurs de dominos, la salsa et la rumba... Mais sa mère a changé.

Un roman inspiré d’un carnet de voyage original présenté à Brest lors de la seconde édition d’Ici et Ailleurs

Les drapeaux du monde expliqués aux enfants, (La Martinière)

Texte : Sylvie Bednat
Illustration : Christelle Guénot et Anne Steinlein

Histoire de 193 Etats reconnus par la communauté internationale à travers leurs drapeaux. Ce panorama propose des éclairages sur la culture, l’ethnie ou même l’agriculture d’un pays. Pour chaque double page, des illustrations signalent une particularité, une ambiance, une curiosité régionale et pour chaque Etat, sa carte d’identité avec la capitale, la superficie, la langue, la monnaie, etc

La pêche expliquée aux enfants, de Philip Plisson, (La Martinière)

Texte : Frédéric Denhez
Illustration : Christelle Guénot

Découverte de l’univers de la pêche, d’hier à aujourd’hui, des techniques de pêche employées de jour comme de nuit, telles que la technique de l’épervier, la senne, la pêche à la ligne, la pêche à la lampe, en passant par les matériaux utilisés, jusqu’à la commercialisation des poissons ou crustacés, au marché ou encore à la criée.


Festival 2006

“Naissance du sentiment maternel”.

Journal d’analyse auto-biographique commencé le jour du dernier monitoring à l’entrée à la Maternité des Lilas (93) tenu régulièrement sur une année, conçu au fil du feutre fin comme un jeu entre écriture et dessin. Défi d’un sujet difficile et tabou, défi de la page blanche et d’une technique sans repentir, défi physique ajouté, défi de parler d’un sujet intime presque tabou de société, défi de restituer l’histoire de cette expérience universelle, de trouver un mode de narration et d’un parti-pris graphique original (comment éviter de bétifier ?)...

Vertige d’une mutation, découverte de la Responsabilité parentale, soins multiples et surveillance de tout instant, stress de toute une nouvelle organisation de la vie quotidienne, fatigue qui en découle, tout cela empêche de fixer les milles petits riens intenses et très prenants du nouveau Quotidien... parfois quelques-photos qui semblent standards, puis la vie sociale et active qui reprend après "cette parenthèse de vie" achève l’oubli...

Il faut tout de même prendre le temps de dessiner, de raconter pour comprendre et pour se souvenir...

Résidence 2005

Christelle GUENOT : Dans une approche résolument plastique, en lien avec les Archives communautaires, approfondit les liens entre Brest l’ancien et Brest contemporain et travaille sur le Carnet, nouveau journal intime.

Parallèlement, elle prend le temps de développer une exploration personnelle du carnet qui accompagne depuis sa tendre enfance, ses voyages et les moments forts de sa vie. A ce titre, son tout dernier carnet qui porte sur la naissance de son enfant, sera présenté au Festival Ici et d’Ailleurs 2006. Ses carnets originaux (Italie, Budapest, Bucarest, Pologne, Carnet de mariage, carnets de métro, "Lignes de Vie", Carnet de maternité, Cuba, Moscou, Brest) et ses tirages limités, font l’objet de nombreuses présentations presse et d’exposition. Ses travaux ont été présentés dans diverses revues et récemment en couverture de l’ExpressMag "Les nouveaux journaux intimes (Avril 2004). Fait partie des Carnettistes Tribulants. A participé à l’ouvrage "Banlieue nomade".

A l’issue de la première résidence d’artiste à Brest en 2002, un palimpseste avait été remis à Brest, sous la forme d’un vieux livre trouvé chez un antiquaire brestois. Il ré-inscrit l’histoire d’un séjour de dix jours à Brest.
L’ouvrage rebaptisé "Le Grimoire de Brest" était conçu à des fins didactiques pour servir de catalogue de procédés créatifs facilement exploitables par les différents ateliers non-professionnels (scolaires tout âge en particulier), il a été présenté en septembre 2002, à l’émission "détours du Monde" sur ITV, à l’exposition "Carnets de Voyage" du Bon Marché en février 2003, et dans le hors-série de Pratique des Arts de l’Eté 2003 consacré aux meilleurs carnets de voyage

Christelle revient avec le désir de créer une oeuvre plus personnelle encore, qui soit une exploration du Temps et de l’Histoire et symbolise la traversée de cet espace invisible.
Des documents d’archives serviront de sésame à la constitution de pages de journaux intimes ou le Passé et l’Avenir se mêlent.
La notion de temps révolu la fascine intimement et créer d’étranges passerelles la réconcilie avec sa propre histoire.
"Travailler sur la Ville de Brest, c’est s’assurer de se confronter au mystère d’un temps physiquement disparu et de mondes inaccessibles ... c’est aussi confronter son énergie personnelle à celle d’une ville qui renouvelle sans cesse les preuves de son dynamisme et de son ouverture !"


Festival 2003

Le carnet de voyage de cette jeune femme, une passion de toujours. Gamine elle bourlingue avec sa famille en Europe, esquisse ses premiers dessins, prend des notes et compose ses premières boites à idées. Graphiste, diplomée Penninghen (ESAG), elle garde l’habitude de croquer sur le vif ce qui l’entoure, voyages en particulier : la vie du métro parisien puis la Pologne, la Toscane... pour ne citer qu’eux !... De l’aquarelle à des formes plus conceptuelles de carnets, elle aime explorer et développer le réseau des “carnettistes”. Directrice artistique chez un éditeur multimédia, elle rencontre le jeune ingénieur Alexandre Mourot. Ensemble, ils fondent en décembre 1999, le site-annuaire, Uniterre.com qui compte actuellement 5200 carnets de voyages dans sa base de données, et attire plus de 2000 visiteurs par jour...


Festival 2002

Le carnet de voyage de cette jeune femme, une passion de toujours.
Gamine elle bourlingue avec sa famille en Europe, esquisse ses premiers dessins, prend des notes et compose ses premières boites à idées. Après 5 années de cours à l’école d’art de Peninghen elle part en 1991 croquer sur le vif la vie du métro parisien puis la Pologne, la Toscane... pour ne citer qu’eux !... où la technique de l’aquarelle prend de plus en plus de place. Directrice artistique chez un éditeur multimédia, elle décide avec un jeune ingénieur informaticien Alexandre Mourot de créer un site Internet : Uniterre.com en décembre 1999.

Ce site, destiné aux "artistes globe trotter" propose chaque mois le portrait d’un grand voyageur, des carnets inédits.

Un projet de création résidence, Christelle Guénot a séjourné à Brest du 25 février au 9 mars 2002.

Le carnet de voyage est pour cette jeune femme une passion de toujours. Gamine elle bourlingue avec sa famille en Europe, esquisse ses premiers dessins, prend des notes et compose ses premières boites à idées. Après 5 années de cours à l’école d’art de Peninghen elle part en 1991 croquer sur le vif la vie du métro parisien puis la Pologne, la Toscane... où la technique de l’aquarelle prend de plus en plus de place. Directrice artistique chez un éditeur multimédia, elle décide avec un jeune ingénieur informaticien Alexandre Mourot de créer un site internet : Uniterre.com en décembre 1999. Ce site, destiné aux "artistes globe-trotter" propose chaque mois le portrait d’un grand voyageur, des carnets inédits.

Au cours de son séjour, elle a animé pour moitié de son temps des ateliers auprès des publics spécifiques (scolaires, groupes d’adultes...) et a consacré l’autre partie à la réalisation d’un carnet sur la ville de Brest. Sur ce temps personnel Christelle a pris beaucoup de plaisir à la découverte de Brest : de la rue de Saint Malo au port de commerce, en passant par l’arsenal, elle capte les ambiances, recueille les impressions de ceux qu’elle côtoie et note ses propres sensations, jour après jour, dans son carnet de voyage.

Année 2000

A l’occasion de "Lire en fête" en octobre 2000, le réseau des bibliothèques municipales brestoises a invité deux carnettistes, Christelle Guénot et Patrick Colcomb.

Cette invitation a pour origine une exposition de Titouan Lamazou, quelques mois auparavant, largement commentée par la presse et la télévision. Fascinée et interpellée par ses "carnets de voyages", Brest décide alors de créer un évènement autour de cette forme d’écriture si particulière, mêlant l’intime et l’échange, la mémoire et des scènes de vie quotidienne.

Après le passage de Christelle et Patrick, l’idée de Brest "rendez-vous autour des carnets de voyage" se précise. Une manifestation est envisagée pour juin 2002. Le projet s’ouvre sur la ville en 2001 avec un message lancé aux brestois.

Voir en ligne : http://www.christelleguenot.com

Documents

Site réalisé avec SPIP | | Plan du site | Mentions légales | Suivre la vie du site RSS 2.0