Accueil > Artistes / Auteurs / Editeurs > André Jean-Yves

André Jean-Yves

artiste brestois voyageur

Festival 2015

André Jean-Yves {JPEG} Jean-Yves André, depuis qu’il s’est détourné de l’enseignement pour tenter de vivre uniquement de sa pratique artistique, a touché à de nombreuses techniques : la peinture sur toiles, sur bois, sur papier et sur faïence (pour Henriot), la gravure, l’illustration, la calligraphie... Il quitte régulièrement son atelier brestois avec vue sur mer pour voyager vers l’Asie et le Moyen-Orient dont il ramène matière à créations dont le point commun est le signe, la courbe.

Très influencé également par ses racines bretonnes, il a entrepris de dessiner les modestes croix de pierre qui parsèment la campagne et poursuit ce carnet de promenade « archéologique » avec un recensement dessiné les mégalithes des côtes du Léon, entre la rade de Brest et la baie de Morlaix. Au festival 2015, il présente une centaine de dessins en noir et blanc de ces mégalithes que l’on peut également retrouver dans son livre d’artiste, tiré seulement à 150 exemplaires.

www.jean-yves-andre.com
http://jean-yves-andre.blogspot.com

André Jean-Yves {JPEG}


Festival 2013

Né à Plouescat (Finistère) en 1955, Jean-Yves André à d’abord enseigné dans un collège. En 1988, il "change de vie" selon son expression pour devenir Artiste. Peintures, gravures, illustrations deviennent alors son quotidien entre deux séjours en Asie, en Afrique, ou en Australie. Mais lorsqu’il pose son sac, l’esprit du voyage n’est pas loin car son atelier Brestois domine la rade et les bateaux du port.

Ses oeuvres, elles aussi voyagent... Elles sont exposées en Allemagne, Espagne, Égypte, Australie et plus récemment aux U.S.A. (Denver 1996), Madagascar (1998) et en afrique du Sud (Le Cap,Mai-Juin 1999).

En France, J.-Y.André a beaucoup exposé en Bretagne, mais aussi à Paris, Nancy, ou dans le Midi.

Il réalise des illustrations pour des éditeurs bretons ou parisiens ainsi que des affiches.

Attiré par les multiples aspects de la création artistique, il a conçu des draps de bain pour Bouchara, des peintures murales (720 m2 de "Toiles à matelots" pour Brest 96), une mise en couleur du château de Sibiril (29), la campagne des voeux 99 du Conseil Général du Finistère.

En Avril-Mai 1999, l’Alliance Française d’Afrique du Sud l’a invité à animer des ateliers de gravure dans les principales villes du pays.

Jean-Yves André a publié trois ouvrages :

"Bonne arrivée au Burkina Faso" (1992,Editions Mozaïc)
"Gravures" (12 ans de gravure -1981-1993, Édition Cloître)
"Ecritures" (Dessins + textes, 1996,Édition Cloître)

Originaire de Plouescat (Finistère), Jean-Yves André a pris la route, sac au dos, dès son adolescence. En 1975, Brest-Istanbul en auto-stop. En 1979, il prolonge le voyage jusqu’à la Mer Rouge en passant par la Syrie, la Jordanie et le Sinaï. Depuis ces voyages de jeunesse, il n’a cessé de parcourir l’Afrique, le Moyen-Orient et l’Asie. Séjours de découvertes et de rencontres, créations en résidence et expositions se succèdent au fil des ans.

Il en apporte des croquis ou des photos, parfois juste des images dans la tête, des impressions, des ambiances. Tout cela fournit l’inspiration pour des peintures en atelier et surtout des gravures et des illustrations pour des livres ou magazines.
Parmi la dizaine d’ouvrages qu’il a réalisés, J.Y. André a notamment publié «  Bonne arrivée au Burkina Faso » (éditions Mosaïc, 1991) et « Tours de chant, minarets de Syrie » (éditions Aval Ruz, 2009)

Festival 2010

A l’automne 2008, je suis allé en Syrie où j’ai dessiné les minarets au fil des rues d’Alep, Hama et Damas. J’ai réuni une 50taine de ces croquis dans un recueil que j’ai édité comme un livre d’artiste à 40 exemplaires sous le titre de « Tours de chant, minarets de Syrie » (texte en français et en arabe)

Au printemps-été 2009, j’ai parcouru le pays des Abers, près de Brest, en recherchant les croix anciennes (antérieures au XVème siècle). J’en ai dessiné beaucoup et retenu une soixantaine que j’ai réunis dans un livre d’artiste tiré à 100 exemplaires : « Croix anciennes au pays des abers ».
Au mois d’avril 2010, je me suis rendu au Liban dans l’intention de poursuivre mon travail sur les minarets mais aussi sur d’autres éléments du paysage libanais.

Festival 2008

Chemin de Croix

« Depuis quelques années, je parcours souvent la route qui mène de mon atelier d’Argenton vers Plouarzel où résident plusieurs amis. La succession de croix anciennes qui jalonnent cet itinéraire attire à chaque voyage mon attention..

C’est ainsi que m’est venue l’idée de « croquer » ces vieilles pierres marquées par l’érosion des siècles passés. J’ai décidé d’étendre ma quête de croix à tout le pays d’Iroise, de la pointe Saint-Mathieu au sud à Lampaul-Ploudalmézeau au nord.

Avec comme guide « L’Atlas des croix et calvaires du Finistère » de P.Y. Castel ( édité par la Société archéologique du Finistère en 1980 ), j’ai sillonné les routes et les chemins pendant le printemps 2007.
J’ai choisi les croix anciennes, souvent de taille moyenne, érodées voire mutilées, les croix primitives comportant des signes parfois étranges gravés dans le roc.

J’ai retenu pour ce recueil celles qui me séduisent le plus.
C ’est une sélection très subjective, bien d’autres croix aussi dignes d’intérêt que celles-ci existent dans le pays d’Iroise.

J’ai choisi d’accompagner ces dessins de quelques lignes indiquant la situation géographique des monuments. Pour les détails historiques ou anecdotiques, l’Atlas de P.Y. Castel est le complément idéal. »

Festival 2006

Jean-Yves André est un artiste brestois qui voyage. Ses créations (peintures, gravures, illustrations) s’en ressentent beaucoup : tantôt les racines bretonnes s’effacent devant les influences africaines ou aborigènes, tantôt elles se conjuguent, donnant une œuvre métissée, colorée et chargée de vibrations chaleureuses. Depuis longtemps, les expositions de Jean-Yves André parcourent la France et le monde (récemment le Japon et la Chine). Il a publié plusieurs ouvrages et vient de publier un livre sur la ville d’Ys : « Ys, la cité perdue » aux éditions Alternatives. —Pour le festival « Ici & Ailleurs », il propose un voyage dans les Montagnes jaunes( HUANGSHAN ) au travers d’une série de gravures réalisées à la pointe sèche au retour de son séjour en Chine.

« Ys la cité perdue » aux éd. Alternatives (sortie en mai) Il était une fois en Cornouaille un roi puissant qui, pour satisfaire aux désirs de Dahut, sa fille bien-aimée, lui avait construit une somptueuse cité dominant l’océan. Mais Dahut était loin d’être sage et bientôt la cité Ys - Keris en breton - devint le lieu de toutes les débauches. De quoi tourner vers elle la colère divine et la vouer à l’engloutissement total...
Toujours très vivace aujourd’hui, cette légende d’une Atlantide bretonne est ici mise en images par Jean-Yves André.

Festival 2003

http://jean-yves-andre.blogspot.com

Voir en ligne : Mégalithes

Site réalisé avec SPIP | | Plan du site | Mentions légales | Suivre la vie du site RSS 2.0