Accueil > Artistes / Auteurs / Editeurs > Beauvallet Cathy

Beauvallet Cathy

Depuis ses études aux Arts Décos de Paris, Cathy aime à croire que les voyages au bout de la rue, dans un chapiteau ou à l’autre bout de la terre, à pied, à cheval, en train ou à vélo nous offrent à vivre des aventures extraordinaires. Elle raconte l’instant et la vie en mouvement.

Son monde est devenu rond : c’est celui d’un cirque (CirQue, Editions Gallimard), rond comme un village d’exilés (Cacao, un village hmong, Editions Ibis rouge), ou un village de jouteurs (Sète, Jalan publication), rond comme une cour d’Assise (Cour d’Assises, Jalan publication), comme une trace de météorite (Carnets de Charlevoix, Edition Les Heures Bleues), ou comme l’unisson d’un orchestre (Nem, Ediitons de l’Université de Montréal).

Festival 2017

Cathy s’obstine à vouloir arrêter le mouvement, suspendre l’instant, garder la trace du vivant. Ses travaux divers dans le cadre du spectacle vivant nous racontent ce désir obstiné.

Depuis le monde du cirque, celui de la musique (contemporaine, actuelle, jazz ou classique) en passant par la danse contemporaine ou ses travaux sur le tango, elle garde dans ses travaux des traces de gestuelles diverses, parfois convenues ou inventives, lentes ou rapides, libres ou composées pour le spectacle lui même.

De ses croquis instantanés, aux compositions évocatrices, en passant par des travaux de gravure, Cathy explore les techniques lui permettant de tracer ce qui par définition est en mouvement. Le geste, le déplacement, les positions des corps, seuls ou en corps à corps sont autant de pistes à explorer.

Au festival, elle s’installe dans l’espace imaginé par Damien Roudeau autour du témoignage dessiné.

www.cathybeauvallet.com
à voir en vidéo : TEDx : https://www.youtube.com/watch?v=ifp65SHr7FY


Festival 2003

"Travaillant depuis plusieurs années sur l’idée du spectacle, et le dépaysement qu’il nous procure je suis ainsi des danseurs, acteurs et chanteurs lors de résidence ou de festivals. Après avoir pu admirer le spectacle de Que Cir Que, je décidais de les suivre, de les observer, et de les dessiner.

L’amitié, et la confiance se sont installées au cours des villes et pays traversés. Et l’envie enfin m’est venue de raconter cette drôle et passionnante vie de voyage et de création par un tendre dialogue avec la trapéziste Manu Reisch... "

Site réalisé avec SPIP | | Plan du site | Mentions légales | Suivre la vie du site RSS 2.0