Accueil > Artistes / Auteurs / Editeurs > Courtade Isabelle

Courtade Isabelle

Festival 2015

Tous les carnets de voyage nous disent des choses des préoccupations de leur « auteur » , dans des contextes très différents, parfois intime. Ils font de nous des « voyeurs », des observateurs, des enquêteurs passionnés ; émus du soin pris à ces graphies minutieuses, exécutées le plus souvent à la plume. Chaque carnet est un univers, un abîme qui nous attire et nous fait rêver par ses manques, ses mystères et l’époque qu’il évoque. Témoignage unique et singulier, tant en images qu’en écriture, ils font revivre des pratiques ou des rites (pèche à la ligne, amitiés en pension, pratiques agricoles, rôle du précepteur etc) qui ainsi parviennent en échos jusqu’à nous.

Isabelle Courtade a commencé à constituer sa collection de carnets, depuis 10 ans au hasard de brocantes et autres vide greniers… . Elle comporte à présent presque 150 carnets ou petits cahiers, agenda, calepin, registre, livres manuscrits reliés, aide-mémoire faits maison etc. Le plus ancien date de 1723. Beaucoup sont du XIXe siècle , mais ce qui est extraordinaire c’est qu’ils soient parvenus jusqu’à elle ! En effet, pour la plupart ces écrits fascinants sont des écrits de particulier, pas destinés à être gardés en dépit de leur graphie merveilleuse, et des illustrations qui y figurent parfois.

Pour le festival Ici & Ailleurs 2015, elle a choisi de présenter 10 carnets qu’elle aime particulièrement.

Courtade Isabelle

Festival 2010

Carnets de mémoire-mémoire des carnets

Tous ces carnets, nous disent des choses des préoccupations de leur « auteur » , dans des contextes très différents, parfois intime. Ils font de nous des « voyeurs », des observateurs, des enquêteurs passionnés ; émus du soin pris à ces graphies minutieuses, exécutées le plus souvent à la plume. Chaque carnet est un univers, un abîme qui nous attire et nous fait rêver par ses manques, ses mystères et l’époque qu’il évoque. Témoigne unique et singulier, tant en images qu’en écriture, ils font revivre des pratiques ou des rites (pèche à la ligne, amitiés en pension, pratiques agricoles, rôle du précepteur etc) qui ainsi parviennent en échos jusqu’à nous.

J’ai commencé à constituer cette collection depuis 6 ans au hasard de brocantes et autres vide greniers. Elle comporte à présent presque 150 carnets ou petits cahiers, agenda, calepin, registre, livres manuscrit reliés, aide-mémoire faits maison etc. Le plus ancien, date de 1723. Beaucoup sont du XIX siècle , mais ce qui est extraordinaire c’est qu’ils soient parvenus jusqu’à moi  !En effet, pour la plupart ces écrits fascinants sont des écrits de particulier, pas destinés à être gardé en dépit de leur graphie merveilleuse, et des illustrations qui y figurent parfois.

Pour le festival « Ici et Ailleurs » 2010, j’ai choisi 19 carnets qui ont un rapport avec le travail.

Par ailleurs, étant plasticienne, j’ai sollicité une dizaine d’amis artistes , et je leur ai proposé de choisir un carnet ancien, source d’inspiration pour créer un carnet à leur manière (gravure, collage, photo, texte etc) .

Une aventure autour des carnets modestes……

J’anime aussi, depuis 10 ans , les « Ateliers des Imaginoires », destinés à faire partager ma passion des carnets.

icourtade@free.fr